Plan climat-énergie : vers une stratégie locale

En 2013*, les élus de Tarn & Dadou ont décidé la mise en œuvre d'une stratégie globale de maîtrise des consommations d'énergie, de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'adaptation du territoire au changement climatique, via la réalisation d'un Plan climat-énergie territorial (PCET). Même s'il s'agit-là d'une obligation réglementaire, rappelons que le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) continue à tirer la sonnette d'alarme sur le dérèglement climatique.

Le PCET : définition et enjeux

Institué par le Plan climat national et repris par les lois Grenelle, le Plan climat-énergie territorial vise à lutter contre le changement climatique à travers deux objectifs : atténuer/réduire l'impact des activités de la collectivité et de son territoire sur le climat, et s'adapter aux évolutions climatiques en cours et à venir.

Face à l'augmentation constante du coût des énergies (carburants, gaz, électricité) qui pèse sur chaque acteur du territoire, le PCET est un outil destiné à accompagner la réduction de nos besoins en énergies et donc notre facture énergétique.


Une démarche au delà de la collectivité Tarn & Dadou

Aujourd'hui, le territoire de Tarn & Dadou comporte plus de 50.000 habitants et la Communauté de communes est ainsi dans l'obligation de réaliser un Plan climat-énergie sur son patrimoine et ses compétences.

Cependant, Tarn & Dadou n'a pas attendu cette obligation pour intervenir dans le développement durable. De la politique de l'habitat en passant par la collecte des déchets et le développement économique tout autant que l'aménagement du territoire, Tarn & Dadou construit depuis 20 ans un territoire énergétiquement vertueux. Les projets comme les Opérations programmées d'amélioration de l'habitat, la salle multisports de Lisle-sur-Tarn ou la Plaine de Millet en sont des illustrations.

C'est pourquoi le conseil communautaire a fait le choix de porter une démarche globale en validant l'élaboration d'un PCET qui porte à la fois sur :

- le "patrimoine et les compétences" de la collectivité,

- le "territoire" (activités locales, habitat, transports...).

Tarn & Dadou continue ainsi d'affirmer son rôle moteur sur les questions liées à la préservation de l'environnement et des ressources naturelles. Cette démarche territoriale a également pour objectif de mobiliser le plus grand nombre d'acteurs locaux autour des enjeux soulevés par le PCET.

A horizon 2020, ce plan d'avenir doit permettre de réduire de 20% les consommations d'énergies et les émissions de gaz à effet de serre sur le territoire de Tarn & Dadou, ainsi que d'y augmenter de 23% la production d'énergies renouvelables.


Un projet global qui a déjà commencé

La première phase de ce PCET a déjà débuté et devrait se prolonger jusqu'à fin février 2014. Il s'agit dans un premier temps d'identifier les émissions de gaz à effet de serre de la communauté de communes, dont les 29 mairies seront prochainement sollicitées afin de réaliser leur propre bilan. Il s'agit également de recenser toutes les études permettant d'obtenir les données spécifiques au territoire de Tarn & Dadou.

Du fait de son approche transversale, le PCET repose sur le partage d'une vision et d'objectifs communs et constitue un outil important pour conforter la dynamique du territoire. C'est pourquoi la mobilisation de tous, citoyens, partenaires et élus, est essentielle.


Les étapes clés du PCET

L'élaboration du PCET de Tarn & Dadou s'étalera sur l'année 2014 et comportera 3 phases principales :

Phases

Descriptif

Observations

1

Réalisation du bilan des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'échelle de :

- « Patrimoine et compétences » de Tarn & Dadou

- « Territoire » de la communauté de communes

- « Patrimoine et compétences » des 29 communes membres de Tarn & Dadou (bilan simplifié)

Analyse de la vulnérabilité de la collectivité et de son territoire face aux changements climatiques et au coût de l'énergie. 

Le bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) est le point de départ du PCET.

Il référence l'ensemble des émissions de GES directes (véhicule, chauffage...) et indirectes (consommation électrique, transport de marchandises et de personnes, achat de biens et services...).

 

C'est l'état des lieux qui permet de fixer les objectifs à atteindre.

2

Analyse et mise en perspective des données recueillies : élaboration de scénarios pour 2030 et 2050.

Construction concertée du programme d'actions (avec les acteurs de T&D et du territoire) qui doit permettre de réduire nos émissions de GES et nos consommations d'énergie.

Ces scénarios permettent d'identifier les évolutions climatiques et énergétiques passées et à venir.

En découleront les enjeux et axes stratégiques du PCET.

 

Des ateliers de concertation seront organisés sur le territoire afin de permettre au plus grand nombre de participer à l'élaboration du programme d'actions du PCET.

3

Rédaction, mise en œuvre et suivi du PCET


* Le conseil communautaire du 16 juillet 2013 a été l'occasion de présenter aux élus le concept de PCET en vue d'un démarrage des travaux à la rentrée. Le conseil communautaire du 10 septembre a entériné la mise en place d'un Plan climat-énergie territorial. Le conseil communautaire du 18 décembre a validé le choix d'une démarche ambitieuse, transversale et associant l'ensemble des acteurs du territoire.


Lexique :

Les Gaz à effet de serre (GES) sont des gaz qui absorbent une partie du rayonnement solaire. Plus leur concentration dans l'atmosphère est élevée, plus le rayonnement solaire est piégé entraînant le réchauffement de l'atmosphère à l'origine des changements climatiques.

Le CO2 ou dioxyde de carbone, qui représente 70 % des émissions de GES, est principalement issu de la combustion des énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel) et de la biomasse

Le changement climatique est l'évolution des caractéristiques  du climat sur un territoire donné.

Lutter contre le changement climatique nécessite de réduire les émissions de GES et donc les quantités d'énergie fossile consommées.

 

Un véritable projet de transition énergétique à l'échelle intercommunale

Jeudi 13 octobre 2016

Reconnaissant les efforts et les initiatives de Tarn & Dadou dans le domaine développement durable, l’État a acté, ce mardi 11 octobre, l'attribution d'une nouvelle enveloppe de 1,5 million d'euros à la communauté de communes labellisée "Territoire à énergie positive pour la croissance verte".

[Voir l'article complet...]

Cap vers la transition énergétique du territoire

Lundi 21 septembre 2015

Le 9 septembre dernier, la communauté de communes Tarn & Dadou a signé avec l'État la convention « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » (TEPCV) qui lui permet de bénéficier d'une enveloppe de 500 000 euros pour la mise en œuvre de son plan d'actions en faveur de la transition énergétique du territoire.

[Voir l'article complet...]

Tarn & Dadou, territoire « à énergie positive»

Vendredi 13 février 2015

La communauté de communes Tarn & Dadou fait partie des 6 collectivités tarnaises à avoir été distinguées « territoire à énergie positive pour la croissance verte » par le ministère de l'Ecologie ce lundi 9 février. Après avoir été retenue territoire « zéro déchet, zéro gaspillage » fin décembre la communauté de communes poursuit ainsi son engagement dans une démarche environnementale exemplaire et participative avec la mobilisation de l'ensemble des acteurs locaux.

[Voir l'article complet...]