La crèche de la Rose des vents


C'est en 2006 que la communauté de communes Tarn & Dadou prend la compétence d'acueil de la petite enfance. À l'époque, la capacité d'accueil sur le territoire intercommunal est inférieure à la moyenne départementale, comme nationale, tant pour les structures collectives que pour l'accueil chez les assistantes maternelles. De nombreux projets d'investissement sont donc menés afin d'améliorer la situation avec pour objectif d'augmenter la capacité d'accueil de 25 %.

20 nouvelles places en crèche

En raison de la forte demande d'accueil des jeunes enfants sur le bassin de vie gaillacois, la crèche de la Rose des vents vient renforcer la capacité d'accueil sur le territoire de 20 places. Une place en crèche coûte en moyenne 13.640 euros par an. Les familles y participent à hauteur de 2.450 euros. La participation de la CAF et de la MSA est de 6.680 euros. 4.510 euros restent donc à la charge de Tarn et Dadou, ce qui représente une dépense nette pour l'intercommunalité d'un million d'euros par an.

Un bâtiment modulaire écoresponsable

C'est dans les ateliers de la société Constructions Ecosy Sud, près d'Albi, qu'ont été fabriqués les 13 modules à ossature bois. Ils sont ensuite assemblés sur site, dans le quartier de la Rose des vents à Gaillac. Ce projet de crèche, au-delà de son utilité sociale, a l'ambition de démontrer que de nouveaux systèmes constructifs peuvent concurrencer les équipements traditionnels en termes de rapidité de réalisation, d'impact environnemental, d'efficience énergétique et de confort pour les utilisateurs. Après avoir assemblé tous les modules, réalisé les finitions et installé le mobilier, l'ouverture de la crèche s'est faite fin août. En effet, la livraison a été effectuée le 25 avril et l'inauguration le jeudi 27 juin, après la livraison et le montage du mobilier intérieur.

Ainsi, ce nouveau bâtiment de 360m2 est réalisé grâce à un système constructif innovant, puisque modulaire et démontable-déplaçable, avec une ossature bois et des matériaux permettant une efficacité énergétique optimale. La fabrication de ces modules se fait en usine, ce qui revêt plusieurs avantages : un chantier optimisé, un gain de temps et moins de trafic routier.

Cet ouvrage est le résultat d'une collaboration fructueuse (entre Batineg et Escaffre Production) qui est à l'origine de la création de l'entreprise Constructions Ecosy Sud, nouvelle société dépositaire de la marque Ecosy. Le coût d'investissement total de ce projet porté par la Communauté de communes est de 1.019.000 € HT , et il est subventionné à hauteur de 595.000 € par l'Europe, l'Etat, la Région et la Caf.


Pour télécharger le dossier de presse du projet, cliquez ici.

Pour télécharger le dossier de présentation économique du projet, cliquez ici.

Retrouvez ci-dessous les photos de la crèche :