Actualité Agglomération

Les actualités de l'agglo

COVID19 | Votre médiathèque se met au drive !

Le réseau des médiathèques préparent sa réouverture et pour cela, procède en ce moment aux modifications nécessaires afin de vous accueillir à nouveau en toute sécurité et dans le respect des normes préconisées. Dans l’attente, votre médiathèque se met au drive à partir du mercredi 13 mai.

[+] [-]

Le réseau des médiathèques préparent sa réouverture et pour cela, procède en ce moment aux modifications nécessaires afin de vous accueillir à nouveau en toute sécurité et dans le respect des normes préconisées.

Dans l’attente, votre médiathèque se met au drive à partir du mercredi 13 mai.

Le principe est simple :

  • Faites votre choix parmi l’ensemble des documents sur media.ted.fr et réservez-les directement en ligne avec votre compte.
  • Si vous n’avez pas d’idée précise ou ne pouvez utiliser pas notre site, téléphonez au 05 63 33 25 25, du mardi au samedi, de 9h à12h30 et de 14h à 18h. Vous serez mis en relation avec un/une bibliothécaire pour préciser votre demande.
  • Lorsque votre document est disponible, nous convenons avec vous d’un créneau horaire pour le récupérer dans l’espace drive de votre médiathèque, en toute sécurité.

Pour en savoir + sur ce dispositif, cliquez ici.

Prenez soin de vous.

Portraits d’agents : de l’ombre à la lumière #3

Découvrez le portrait d'une agent de la Communauté d'Agglomération Gaillac-Graulhet : Vanessa NAIGLIN, Chef de service adjointe SIG - Direction aménagement.

[+] [-]

Vanessa NAIGLIN, Chef de service adjointe SIG - Direction aménagement.

 

> Rappel du contexte :

Face à la pénurie de masques, une équipe de couturières volontaires s'est formée sur notre territoire pour confectionner des masques en urgence (non chirurgicaux et non homologués FFP), afin d'aider à renforcer les gestes barrières pour les agents les plus exposés sur le terrain. Une initiative qui a vu le jour suite à la demande de Monsieur Paul Salvador, Président de la Communauté d'Agglomération Gaillac-Graulhet, et organisée par la Direction de l'Office de Tourisme Bastides et Vignoble du Gaillac.

 

> En quoi cette période de confinement a bousculé votre quotidien ?

En tant que chef de service adjointe SIG (Système d’Information Géographique), j’ai dans un premier temps été placée en télétravail. Mais le plus gros changement a été de passer de mon ordinateur à ma machine à coudre en temps complet ! J’ai en effet été contactée le 20 mars pour démarrer la fabrication de masques en tissu. Cela m’a semblé naturel d’intégrer ce projet, puisque la couture c’est avant tout une passion depuis toujours. J’ai même rendu cette passion encore plus réelle en créant ma micro entreprise « Les ouvrages d’Antonine » en novembre dernier, pour vendre mes créations et animer des ateliers de couture.

 

> Pouvez-vous nous en dire plus sur cette opération de confection de masques ?

Dans un premier temps, j’ai d’abord testé différents modèles de masques, ainsi que l’adaptation des patrons pour les hommes et les femmes. Une fois le modèle validé, j’ai transmis les patrons au pool de 10 couturières formées, majoritairement composé d’agents de l’agglomération, ainsi que de bénévoles extérieurs et d’une élue.

La commande initiale concernait la confection de 300 masques, finalement passée à 750 pour que les agents puissent changer leur protection en cours de journée. Une vraie logistique s’est mise en place pour la fourniture des matières : deux entreprises gaillacoises - La Petite Mercerie et Le Ruban Bleu - ont fourni les tissus et l’élastique, sans oublier Alain et Patricia qui ont assurés les livraisons chez les couturières.

Un beau projet mené, avec une gestion technique très importante et très prenante (du lundi au dimanche !), mais quel enrichissement humain !

 

> Avez-vous une anecdote à partager ?

Le matériel a tenu le coup, je n’ai cassé aucune aiguille ! (rire)

Plus sérieusement, je voulais surtout partager ce que je retiendrai de ce projet, à savoir l’implication des « couturières au grand coeur » comme on les appelle, qui se sont engagées à fond, avec le sentiment de faire quelque chose d’utile pour protéger leurs collègues. J’ai rencontré des personnes formidables, que j’espère très bientôt pouvoir rencontrer « en vrai » cette fois !

 

--

Merci à elle et à toutes les « couturières au grand coeur » !

Portraits d’agents : de l’ombre à la lumière #2

Découvrez les portraits de trois agents de la Communauté d'Agglomération Gaillac-Graulhet : Annick MARTIN Auxiliaire de puériculture, Christiane MICHEL Agent d’animation et Line CHEDEVILLE Directrice de la crèche Les Grapillous à Lagrave.

[+] [-]

Annick MARTIN Auxiliaire de puériculture, Christiane MICHEL Agent d’animation et Line CHEDEVILLE Directrice de la crèche Les Grapillous à Lagrave.

 

> Rappel du contexte :

30 agents de l’Agglomération - en plus des enseignants - sont mobilisés pour accueillir les enfants des personnels directement engagés dans la gestion de la crise, les nourrir et entretenir les locaux de 6 écoles et 1 crèche. Ce ne sont pas moins de 20 enfants de 0 à 11 ans qui sont accueillis de façon intermittente.

 

> Comment êtes-vous organisé au sein de votre crèche ?

Un numéro d’appel unique Familles a été mis en place pour accueillir et orienter les parents. Les demandes sont étudiées et évaluées et si la demande est recevable, les enfants sont orientés vers une crèche à proximité du domicile ou lieu de travail des parents.

À Lagrave, nous accueillons une fratrie de 2 enfants (un garçon de 20 mois et une fille 3 ans) : leur maman est soignante et leur papa policier. Pour les garder, nous adaptons nos plannings en fonction des besoins des parents et nous aménageons nos horaires en conséquence.

Pour le moment nous n’accueillons qu’une famille, mais cette situation peut changer si d’autres demandes interviennent dans le futur. Même si les parents ont besoin d’aide pour leurs enfants ils ont besoin d’être rassurés et nous ne négligeons aucun détail en ce qui concerne l’hygiène.

 

> En quoi cette période de confinement a bousculé votre quotidien ?

Déjà, ce ne sont plus les mêmes enfants (rire) ! Dans notre façon de faire avec eux, il a fallu nous adapter face à cet accueil d’urgence, avec une période de familiarisation au démarrage totalement… chamboulée !

Nous ne manquons pas non plus de garder le lien avec les enfants que nous accueillons habituellement à la crèche. C’est essentiel pour eux, comme pour nous ! Nous leur envoyons des petits mots, des vidéos de lecture d’histoires et de comptines. Les familles nous renvoient des messages ou des photos de leur quotidien, et ce retour nous fait vraiment plaisir !

Nous avons fait un gros travail en amont afin d’accueillir au mieux nos nouveaux petits arrivants. Et bien sûr, tous les soirs, nous désinfectons les locaux, chaque jouet, ainsi que tout ce qui a été touché (poignées de porte, objets du quotidien, …). Nous portons nos masques et appliquons les gestes barrières ; même la maman vient à la crèche avec son masque.

Nous souhaitons remercier nos collègues couturières de l’agglomération qui nous ont fourni des masques en tissu, ainsi que les écoles et les crèches voisines pour des masques homologués, des gants et des produits désinfectants. On observe une grande chaîne de solidarité entre les agents de l’agglomération et ça fait vraiment chaud au cœur !

 

> Comment réagissent les enfants en cette période particulière pour eux ?

Nous nous attendions à beaucoup de questions de leur part, mais finalement nous n’en avons pas tant que ça. C’est surtout le manque d’enfants autour d’eux qui les étonne.

L’autre inquiétude était le port du masque vis à vis des enfants. Mais comme leur maman le portait déjà en tant que personnel soignant, l’adaptation s’est faite facilement. Une fois les mots posés, l’enfant accepte véritablement mieux les choses !

 

> Avez-vous une anecdote à partager ?

La petite fille que nous avons accueillie, de nature très joyeuse et toujours en mouvement : les deux premiers jours, elle a refusé de chanter avec nous en expliquant qu’elle ne chantait que dans sa crèche « jaune ». Puis son frère a commencé à chanter et elle a finalement lâché prise ! Elle nous dit maintenant qu’elle peut chanter dans cette crèche aussi, qu’elle a baptisé la crèche « blanche » (nous ne pouvons pas vous expliquer pourquoi - peut-être parce que les murs sont blancs ?).

 

Le petit mot de la fin...

Depuis cette interview réalisée le 9 avril, les demandes des parents ont évolué et 2 autres crèches accueillent ou vont accueillir prochainement des enfants dont les parents exercent un métier nécessaire pour la gestion de la crise sanitaire et n’ayant aucun mode de garde alternatif pour leurs enfants de 0-3 ans.

Les professionnels de la Petite Enfance sont engagés à leurs côtés et fières de participer à l’effort national et de faire vivre le service Public au sein de la Communauté d’Agglomération Gaillac-Graulhet.

 

* Découvrez deux vidéos réalisées par nos agents, destinées aux enfants de la crèche Les Grapillous :

Monsieur Lapin :

 

Iskiwiwi :

 

 

--

Merci à elles !

COVID19 | Continuité des services de Pôle Emploi

Pôle Emploi assure à distance la continuité de ses services pendant la crise : les activités inscriptions, paiements, accompagnement, recueil d’offres et mises en relation ainsi que les actions de formation (sous réserve pour celles-ci, que les modalités soient à distance).

[+] [-]
Pôle Emploi assure à distance la continuité de ses services pendant la crise : les activités inscriptions, paiements, accompagnement, recueil d’offres et mises en relation ainsi que les actions de formation (sous réserve pour celles-ci, que les modalités soient à distance).
 
Les lignes directes des agences sont toujours accessibles :
  • Ligne directe de l'agence de Graulhet : 05 63 42 84 11
  • Ligne directe de l'agence de Gaillac : 05 63 81 21 41
  • Le numéro court pour les entreprises et employeurs : 3995.
 
Le demandeur d’emploi peut joindre Pôle Emploi par téléphone, mail, visio, prise de rdv en ligne avec son conseiller sur un choix de plages horaire ou dépôt courrier dans la boite aux lettres.
 
Les entreprises bénéficient d’un site créé par le gouvernement pour publier leurs offres dans les secteurs dits prioritaires (notamment pharmaceutique, alimentation, énergie...), qui doit permettre aux entreprises de ces secteurs proritaires de donner plus de lisibilité à leurs offres et aux demandeurs d’emploi de postuler de façon plus ciblée et plus rapide.
 
>> Pour plus d'informations cliquez ici pour accéder au site de Pôle Emploi.

COVID 19 | Déchets des professionnels

Suite à la fermeture des déchetteries et dans un souci de contribuer à la reprise de l’activité économique locale, Trifyl met en place, à titre exceptionnel, un dispositif d’accès à une quinzaine de sites pour les professionnels du territoire uniquement.

[+] [-]

Suite à la fermeture des déchetteries et dans un souci de contribuer à la reprise de l’activité économique locale, Trifyl met en place, à titre exceptionnel, un dispositif d’accès à une quinzaine de sites pour les professionnels du territoire uniquement.

Modification du PLU intercommunal Vère Grésigne

Par délibération en date du 21 janvier 2020, le conseil de communauté de la Communauté d’Agglomération Gaillac Graulhet a prescrit la modification n°2 du Plan Local d’Urbanisme intercommunal Vère Grésigne, sur la commune de Cahuzac sur Vère, afin d'ouvrir en zone à aménager le secteur de Lapeyre

[+] [-]

Modification du PLU intercommunal Vère Grésigne

Par délibération en date du 21 janvier 2020, le conseil de communauté de la Communauté d’Agglomération Gaillac Graulhet a prescrit la modification n°2 du Plan Local d’Urbanisme intercommunal Vère Grésigne, sur la commune de Cahuzac sur Vère, afin d'ouvrir en zone à aménager le secteur de Lapeyre et de fermer à l'urbanisation immédiate le secteur de l'Escalfadou.
Par arrêté n° 11/2020A en date du 28 février 2020, le Président de la communauté d’agglomération Gaillac Graulhet a procédé à l’engagement de la modification n° 2 du PLU intercommunal Vère Grésigne et a précisé les modalités de concertation.

Un registre de la concertation, destiné aux observations de toute personne intéressée, est mis à la disposition du public à l’accueil de la mairie aux jours et heures d’ouverture habituels (du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h, le jeudi seulement le matin) et de la communauté d'agglomération aux jours et heures d’ouverture habituels (du lundi au vendredi de 9H00 à 12h15 et de 13h45 à 17h30).

Toutefois, en raison de l'épidémie du Covid_19, l'accueil du public est interrompu en mairie et au siège de la communauté d'agglomération. C'est pourquoi nous vous invitons à nous faire part de vos observations dans le cadre de la concertation établie par mail à l'adresse suivante :mairie.cahuzacsurvere@wanadoo.fr, ou en utilisant les formulaires de contact présents sur les sites internet de la mairie et de la communauté d'agglomération, en précisant bien l'objet de votre message "modification du PLU intercommunal".

Nous vous remercions pour votre compréhension.

>> Arrêté d'engagement

Portraits d’agents : de l’ombre à la lumière

Découvrez les portraits de deux agents de la Communauté d'Agglomération Gaillac-Graulhet : Thierry TOBAYAS et Fabien LEBAIL.

[+] [-]

Thierry TOBAYAS Référent du site de Gaillac et Fabien LEBAIL Agent de Collecte à Gaillac

 

> En quoi cette période de confinement a bousculé votre travail quotidien ?

Au-delà des règles sanitaires supplémentaires que nous devons chacun respecter, vis-à-vis de nous-mêmes, de nos collègues mais aussi des habitants, nous observons qu’il y a plus de poubelles que d’habitude. En effet, les habitants confinés chez eux consomment plus à leur domicile, toute la famille prend maintenant les repas à la maison, avec pour conséquence une augmentation significative des déchets. Nous nous trouvons face à des conteneur pleins, ainsi que des sacs poubelles supplémentaires à leurs côtés.

En parallèle, il y a moins de circulation ! Cela facilite grandement nos déplacements et réduit considérablement les dangers au quotidien.

 

> Votre relation vis-à-vis des habitants a-t-elle été impactée ?

Complètement ! Nous sommes quotidiennement remerciés et félicités pour notre travail, ce qui nous fait sincèrement plaisir. Pas un jour ne se passe sans que nous ne retrouvions des messages sur les poubelles, des dessins, des masques de protection cousu-main, des cadeaux, des friandises… Il y a même des personnes qui nous applaudissent dès qu’ils aperçoivent notre camion arriver ! Des élèves de l’école Henri DECAMPS à Sénouillac ont même réalisé une vidéo* pour nous remercier ! Je ne vous cache pas que nous avons eu les larmes aux yeux en la regardant...

Nous en profitons d’ailleurs pour tous vous remercier en retour, pour tous ces gestes qui nous touchent au coeur !

Dans cette période particulière de confinement, je pense que beaucoup de personnes se rendent compte de l’importance et de la satisfaction liée à la collecte de leurs déchets, surtout quand il y en a autant ! De notre côté, nous aimions déjà notre travail avant, mais il est vrai que dans cette période, ce soutien et cette reconnaissance nous apportent beaucoup. Nous espérons qu’une fois tout cela passé, les habitants continueront à faire preuve de respect et de bienveillance vis à vis de l’ensemble des agents de collecte - sans oublier la responsabilisation de chacun et les bonnes pratiques en matière de tri des déchets !

 

> Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Oui ! Nous profitons également de cette interview pour remercier nos collègues couturières de la Communauté d’Agglomération, qui nous ont transmis des masques de protection cousu-main ! Cette initiative nous a beaucoup touché. Au-delà des protections habituelles, nous les portons aussi, car pour nous, c’est la sécurité avant tout. Merci d’avoir pensé à nous !

 

* Découvrez la vidéo réalisée par les élèves de l’école Henri DECAMPS à Sénouillac ici :

 

 

--

Merci à eux !

COVID19 | Comment s’approvisionner local ?

Face au contexte actuel et aux mesures de restriction des déplacements, des initiatives sont mises en place en soutien aux producteurs locaux pour la distribution de leurs produits, tout en permettant aux citoyens de consommer local en restant à leur domicile.

[+] [-]

Comment s’approvisionner local ?

Face au contexte actuel et aux mesures de restriction des déplacements, des initiatives sont mises en place en soutien aux producteurs locaux pour la distribution de leurs produits, tout en permettant aux citoyens de consommer local en restant à leur domicile.

 

1/ LA PLATEFORME RÉGIONALE
 

 

La Région Occitanie a créé une plateforme en ligne pour promouvoir la livraison de proximité aux citoyens.
Si vous êtes intéressé pour bénéficier de ce service, rendez-vous ici : www.solidarite-occitanie-alimentation.fr
Si vous êtes producteur et vous n'êtes pas dans cette liste, vous pouvez vous inscrire dès maintenant sur le lien ci-dessus.

 

 

2/ LES DRIVES
 

La démarche départementale

  • Le Drive Fermier
    Issu d’un partenariat entre la Chambre d’agriculture et le Conseil départemental du Tarn, une plateforme de « drive fermier » s'est ouverte le 31 mars 2020, pour permettre aux Tarnais de continuer à acheter des produits frais et de qualité à nos producteurs locaux. Livraison aire covoiturage Brens (vendredi matin).
    Rendez-vous ici pour accéder au site.


Les Drives communaux
Certaines mairies ont mis des informations en ligne concernant les producteurs locaux de leurs secteurs. Adressez-vous directement à votre mairie pour en savoir plus. Ci-dessous, consultez certaines de ces initiatives :

  • Les producteurs de marché de Rabastens
    Recensement des offres de producteurs du marché. Dès le samedi 4 avril 2020, possibilité de récupérer sa commandes au Drive du Marché, installé autour de la Salle Béteille au stade du moulin à vent à Rabastens. A noter : les commandes sont à passer au préalable directement auprès des producteurs partenaires de l’opération (mentionnés dans le tableau du lien ci-dessus).

 

3/ LES PLATEFORMES DE VENTE ORGANISÉES

 

>>  Prenez soin de vous et de votre entourage <<

Le cadastre solaire : un outil innovant pour vous aider dans votre projet de panneaux solaires

La réduction de la dépendance aux énergies fossiles ou nucléaire est un enjeu majeur pour les territoires et les citoyens.

[+] [-]

 

 

Produire une partie de votre propre électricité et/ou eau chaude vous tente ? Vous vous posez des questions sur l’opportunité d’équiper votre logement en panneaux solaires, mais ne savez pas par où commencer ? Vous souhaitez avoir des informations sur la faisabilité d’une installation sur votre toiture ? Vous pouvez commencer par consulter le cadastre solaire réalisé par Gaillac-Graulhet Agglomération.

Dans le cadre du programme national Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, et en partenariat avec la société In Sun We Trust, la communauté d’agglomération met en consultation libre sur Internet, un outil permettant de visualiser le potentiel solaire de votre toiture et d’avoir une estimation du coût d’une installation (en production d’électricité et d’eau chaude sanitaire), et des économies générées sur la facture. Vous pouvez également demander des précisions à un des conseillers par messagerie instantanée sur les informations qui vous sont communiquées. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez être mis en relation avec un des installateurs référencés près de chez vous et lui demander un devis de votre projet.

Alors, si vous souhaitez vous aussi participer à la transition énergétique du territoire tout en réduisant vos factures d’électricité et/ou de chauffage, n’hésitez pas à vous rendre sur le site. Vous aurez accès à de nombreuses informations sur les différentes solutions qui s’offrent à vous (fonctionnement d’une installation, entretien, recyclage...).

Flyer Cadastre solaire

 

Mortelle Soirée à l'Archéosite

Tous les ans, l'espace d'une nuit, l'Archéosite de Montans se transforme en scène de crime géante ! Cette année, cela sera le samedi 5 octobre (de 19h00 à 22h30).

[+] [-]

Samedi 5 octobre (de 19h00 à 22h30)

Tous les ans, l'espace d'une nuit, l'Archéosite de Montans se transforme en scène de crime géante ! Cette année, il y est question de la sépulture d'un chevalier templier (et du trésor qui l'accompagne.. forcément), ainsi que d'un parc à thème dont le succès a réussi à secouer tout un village jusqu'alors moribond. Une situation qui, en dehors de quelques disparitions inexpliquées, était idyllique jusqu'à ce qu'intervienne le meurtre d'une journaliste... Pour le reste, à vous de reconstituer l'histoire et de démasquer l'affreux criminel qui, ce soir-là, sera encore présent dans les travées du musée.

Un scénario concoctée par la troupe Mortelle Soirée.

Et n’oubliez pas vos déguisements. Costumés en preux chevalier, gente dame ou gueux médiéval (disons que tout s’envisage...), l’ambiance n’en sera que plus... mortelle !

Renseignements : 7 euros / 5 euros pour les participants costumés ; Inscriptions obligatoires : 05 63 57 59 16 ou archeosite@ted.fr

Pages